Promeneurs : Laisser en paix un cheval au pré, c’est préserver sa santé

Hello !

Les beaux jours arrivent et avec eux, les promenades (dominicales mais pas que). Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des familles ou juste des promeneurs en campagne, côtoyant les chevaux parfois curieux.

Promeneurs, le meilleur moyen de préserver la santé d’un cheval au pré, c’est le laisser en paix.

 

 

 

 

La Rhinopneumonie

 

La rhinopneumonie est une maladie, qui touche le plus généralement les équidés, comme les chevaux. Elle connaît trois formes : respiratoire, nerveuse ou abortive. Elle est causée par deux virus, EHV-1 (equine herpes virus-1) et EHV-4. Elle se transmet par contact, en particulier des sécrétions respiratoires.

Lors d’une compétition internationale en Espagne fin février, des centaines de chevaux ont regagné leur pays avec des symptômes préoccupants de rhinopneumonie. Les compétitions ont été suspendues dans toute l’Europe.

 

Quel est le rapport avec les promeneurs ?

 

Si les cavaliers et membres des cercles équestres sont, en principe, au fait des précautions à prendre, il fait sens de mettre au courant le plus grand nombre afin d’éviter le contact avec les chevaux. L’Humain ne risque rien mais au fil des contacts avec les chevaux, le risque de transmission s’accroit.

 

 

 

Protéger le système digestif du Cheval

 

Qui n’a pas déjà donné un bout de pain à un cheval en bord de pré ou assisté à ce genre de comportement ? Bien qu’à la base bienveillant et innocent, ce geste est souvent dangereux pour l’animal.

Le cheval possède un système digestif fragile qu’il faut au maximum protéger en évitant de le perturber au risque de lui provoquer de graves problèmes de santé mettant sa vie en danger.

J’ai déjà vu des familles dans le pré de chevaux à l’écurie soit disant pour les nourrir car « ils sont maigres« . Non, ce n’est pas parce que des chevaux sont seuls dans leurs prés qu’ils n’ont pas un propriétaire qui vient les nourrir et prendre soin d’eux chaque jour. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas beaucoup d’herbe ou pas de foin dans leurs prés qu’ils meurent de faim et que l’on peut se permettre de leur donner à manger. 

Certains animaux suivent des régimes stricts et surveillés. Un cheval avec des côtes visibles n’est pas forcément affamé mais peut-être malade ou vieux et doit suivre un régime adapté lié à son état de santé ou à son âge.

 

Le plus raisonnable est de s’abstenir de nourrir les chevaux que l’on croise au détour d’une promenade.

 

 

 

N’hésitez pas à partager cet article en masse afin de toucher un maximum de personnes du monde du cheval, ou pas. Mieux vaut prévenir que guérir !

 

On se retrouve très bientôt pour un nouvel article. Vous pouvez en attendant nous suivre, Calimero et Moi sur Facebook, Instagram et Tiktok

 

La Bise ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s